Rencontres et attaques d’orques dans le détroit de Gibraltar !

Orque

Dans le détroit de Gibraltar, les rencontres et attaques d’orques solitaires et parfois même en groupe sont devenues monnaie courante. De nombreux partages sur les réseaux sociaux ont montré des orques s’approchant trop près de voiliers jusqu’à se frotter à eux et les pousser. Ces moments merveilleux sont aussi inquiétants car les gardes côtes ont à plusieurs reprises secourus des bateaux ayant subis des attaques d’orques : gouvernails arrachés, coques endommagées, bateaux trainés. Cela ne devrait pas aider les personnes atteintes d’aquaphobie !

Nous avons reçu récemment deux témoignages de rencontres et d’attaques d’orques dans le détroit de Gibraltar. Tout d’abord, les équipiers de la transat retour Martinique-Ajaccio du catamaran Lagoon 450F « take-off » qui apprécient la magie de la rencontre avec des orques au passage du détroit de Gibraltar mais restent sur leur garde. On entend une équipière dire : « il nous pousse ». Ce n’est pas étonnant puisque l’orque épaulard est un animal marin d’une taille impressionnante pouvant atteindre 9 mètres et 8 tonnes ! Le détroit de Gibraltar est un endroit très fréquenté par les orques qui profitent de ses forts courants et sa faible profondeur pour chasser.

Enfin, dans cette seconde vidéo également capturée dans le détroit de Gibraltar, c’est un groupe d’orques qui vient soulever l’arrière du catamaran Sun Reef 62 de l’un de nos membres en poussant sur le safran. L’équipage a réussi à s’en éloigner en démarrant les moteurs.

Plusieurs théories s’affrontent pour expliquer le comportement des orques. Selon les informations des skippers locaux, le trafic dans le canal de Gibraltar stresserait les orques et les amènerait a réagir sur les bateaux qui sont à leur échelle. Pour d’autres il s’agit simplement d’un jeu. Une enquête scientifique est en cours pour connaître les raisons de ces incidents.

L’équipe de VogWeek-VogAvecMoi

Laisser un commentaire